vendredi 21 août 2020

Au service militaire des États-Unis et de… Satan

Article original de Leonid Savin, publié le 23 juillet 2020 sur le site Oriental Review 
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

US Army Soldier in Universal Camouflage Uniform

Fin juin, le ministère américain de la justice a annoncé que le soldat de l’armée américaine Ethan Melzer, 22 ans, avait l’intention d’assassiner ses camarades de service. Alors qu’il faisait partie de son unité militaire, il avait envoyé des informations sensibles à ses co-conspirateurs concernant l’emplacement, les mouvements et les mesures de sécurité de l’unité. Il est accusé d’activités terroristes et menacé de prison à vie. La conspiration a été découverte en mai 2020 et, le 10 juin, Melzer a été arrêté par le FBI. Contrairement à d’autres histoires similaires, qui n’ont été remontées que liées à des extrémistes islamiques et des sympathisants d’ISIS, le suspect était membre d’un groupe différent. Il s’agit de l’Ordre des Neuf Angles (O9A), une organisation néo-nazie à l’idéologie occulte. Selon l’acte d’accusation, Melzer était motivé par la haine raciale et l’information a été envoyée à plusieurs organisations extrémistes, dont Al-Qaida.

 

Néo-nazis dans l’armée américaine

Selon le ministère américain de la justice, l’idéologie d’O9A comprend le néo-nazisme, l’antisémitisme et les croyances sataniques, et ses adeptes n’admirent pas seulement Adolf Hitler, mais aussi Oussama ben Laden. Les membres et les associés de l’organisation commettent des actes de violence, y compris des meurtres.

Le suspect a pleinement admis sa culpabilité, déclarant que le meurtre de masse était planifié comme une attaque « djihadiste », et a reconnu qu’il serait tué dans les tirs croisés. Il s’est également qualifié de « traître«  lors de son interrogatoire.

Il existe de nombreuses informations sur O9A sur Internet, notamment une analyse détaillée de l’idéologie du groupe et une description de ses pratiques rituelles. Il a été fondé au Royaume-Uni dans les années 1960, et ses branches se sont répandues dans le monde entier dans les années 1980. Au Royaume-Uni même, les dirigeants du groupe incitent ses adeptes à agir, ce qui va généralement dans le sens d’un comportement antigouvernemental.

De nombreux chercheurs pensent que le groupe est l’une des trois organisations sataniques les plus influentes au monde avec l’Église de Satan et le Temple de Seth.

Les activités de ces organisations aux États-Unis ne surprennent plus personne depuis longtemps, car elles font partie de la norme d’une société démocratique libérale. Ces derniers temps, le nombre de ces groupes s’est multiplié, qu’ils soient issus d’organisations déjà établies ou de groupes nouvellement formés s’identifiant comme païens ou sataniques.

Fondée par Anton Szandor LaVey, l’Église de Satan est devenue synonyme d’hédonisme et de matérialisme nord-américain. Les activités du Temple de Seth dans le contexte des forces armées américaines sont plus intéressantes, puisque le fondateur de cette secte était un officier de l’armée américaine. Et pas un fonctionnaire médiocre mais le concepteur d’un manuel sur la tolérance religieuse pour les forces armées américaines.

L’ancien lieutenant-colonel de l’armée américaine Michael A. Aquino a été le premier aumônier satanique de l’armée américaine officiellement reconnu. En 1975, Aquino et sa femme Lilith ont démissionné de l’Église de Satan et ont créé leur propre groupe, le Temple de Seth, fondé en tant qu’église et constitué en organisation à but non lucratif avec un statut fédéral et exonéré d’impôts.

 

Michael Aquino a travaillé comme officier de renseignement militaire spécialisé dans les opérations d’information. Au départ, il était membre de l’église de Satan de LaVey. Pendant son déploiement au Vietnam, où il a participé au programme Phoenix, il a écrit un tract intitulé « Diabolicon » et a fondé son propre Temple de Seth en 1975. À son retour aux États-Unis, il a poursuivi ses travaux sur la guerre psychologique et le contrôle des esprits.

On sait qu’au début des années 1980, il a effectué un rite solitaire au château de Wewelsburg en Allemagne, qui était le siège du groupe de recherche Ahnenerbe du Schutzstaffel (les SS) et le lieu de formation idéologique des officiers SS, où il a créé une autre organisation – l’Ordre du Trapèze. Aquino était en Allemagne en mission officielle pour l’OTAN. Un ancien membre du Temple de Seth, Ronald Barrett, a affirmé qu’Aquino avait incorporé des rituels dans son organisation « avec de fortes connotations d’occultisme national-socialiste allemand ». En 1987, Aquino a été accusé de pédophilie, d’abus d’enfants et de pornographie infantile, mais, en raison d’un manque de preuves (ou, plus probablement, de la protection de hauts fonctionnaires à Washington), la police a abandonné l’affaire.

Parallèlement à ses activités sataniques, Aquino a continué son service dans l’armée (il a même reçu la médaille du mérite en 1994) et a travaillé comme professeur dans une université de Californie. À un certain moment, il est devenu un baron écossais autoproclamé et un membre honoraire de plusieurs sociétés occultes et loges maçonniques.

Aquino a participé à la création d’une brochure d’orientation pour les aumôniers militaires américains, qui, outre les confessions traditionnelles, comprenait des sectes sataniques et occultes. Cela a conduit à une demande accrue de la part de militaires agressifs qui se sont identifiés comme satanistes.

En 1999, un certain nombre d’organisations chrétiennes américaines ont publié une déclaration sur la nécessité de boycotter l’armée américaine en raison de son soutien à diverses sectes sataniques. Leur opinion a toutefois été ignorée. Plus que cela, ces sectes se sont en fait référées à la Constitution américaine, qui interdit la discrimination pour des raisons religieuses.

Chaque année, le soutien aux membres de sectes douteuses dans les forces armées américaines n’a fait qu’augmenter.

paganism

En 2011, les médias ont rapporté que l’US Air Force allait recevoir 80 000 dollars pour construire un cercle de style Stonehenge pour tout futur officier qui s’identifierait comme païen, druide ou wicca pour effectuer ses cérémonies.

Le site a ensuite été utilisé pour enseigner la sorcellerie, la « magie des fées » et les rituels vaudous.

Fin 2019, un groupe d’étude a été mis en place à l’Académie navale américaine d’Annapolis pour ceux qui s’intéressent aux rituels sataniques. Ce groupe était composé de membres d’une autre secte, le Temple satanique, qui est décrit comme une organisation religieuse athée politiquement active. Cette secte est célèbre pour avoir commandé aux États-Unis une statue de Baphomet, avec des enfants debout des deux côtés, qui a fait scandale.

Treize bases de l’armée américaine, 12 bases de l’armée de l’air américaine, 11 bases navales américaines et deux bases des Marines américains, y compris des installations à l’étranger au Qatar, au Japon, en Corée du Sud et plusieurs porte-avions, disposent d’endroits spéciaux pour répondre aux besoins des païens et des satanistes en service actif. Il existe également une bénédiction païenne spéciale pour l’armée américaine et un chevron païen spécial.

Les vétérans païens et wiccas des forces armées américaines sont membres de l’Ordre du Pentacle, qui est officiellement reconnu par le ministère américain des anciens combattants depuis 2007.

Les satanistes bénéficient de l’assistance juridique de la Fondation pour la liberté religieuse militaire, créée en 2005. Son fondateur, Mikey Weinstein, a déclaré dans un de ses articles que les activités de sa fondation visent « les bandes bien financées de monstres chrétiens fondamentalistes qui terrorisent leurs concitoyens américains en imposant une version militarisée et tordue du christianisme à leurs subordonnés impuissants dans les forces armées de notre nation ». En d’autres termes, ils persécutent les membres des confessions traditionnelles catholique et protestante aux États-Unis.

Comme le montre l’affaire Melzer, les membres des nouvelles sectes sont souvent peu enclins à faire preuve de tolérance. En 2013, le Family Research Council a publié un rapport qui parlait de « l’hostilité croissante » envers le christianisme dans les forces armées américaines. D’année en année, la surveillance des organisations conservatrices aux États-Unis a produit des données de plus en plus pessimistes. En octobre 2017, quatre membres de l’armée de l’air américaine ont été arrêtés pour avoir peint à la bombe des symboles sataniques sur une église chrétienne historique de Caroline du Sud, construite dans la première moitié du XIXe siècle.

En 2018, le commandant de la base aérienne de Warren (Wyoming) a interdit l’utilisation de la Bible.

Malgré les tentatives de Donald Trump pour restaurer les valeurs traditionnelles aux États-Unis, les tendances actuelles indiquent un déclin moral et une dégradation spirituelle continus dans le pays qui conduiront inévitablement à une augmentation de diverses sectes destructrices et à des manifestations de violence de la part de leurs adeptes.

Leonid Savin

 
Note du traducteur
 
Cet Aquino n'est pas inconnu sur notre site. Nous avons traduit l'une de ces études.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire